Lankum

Biographie

Lankum
Irlande
En tournée
4 artistes sur scène

Ian Lynch, chant, cornemuse irlandaise
Daragh Lynch, guitare, chant
Cormac MacDiarmada, chant, fiddle
Radie Peat, harmonium, chant, concertina

Ce jeune quartet de  Dublin dont la notoriété fût acquise sous le nom de Lynched compte parmi les groupes les plus originaux de la musique traditionnelle irlandaise depuis une vingtaine d’années. Les frères Lynch, Daragh à la guitare et Ian à la cornemuse irlandaise (uiellean pipes), ont un passé de musiciens de rue de galères, plus proche du milieu punk que de la sphère irlandaise proprement dite. Mais « la musique traditionnelle est plus punk que le punk », dit Ian, « elle véhicule les mêmes choses que les groupes punk à l’exception qu’on en comprend les paroles ». Les Frères vont alors s’adjoindre les renforts de Cormac Mac Diarmada au violon et de Radie Peat à l’accordéon et au concertina, les quatre étant par ailleurs chanteurs.

Ils vont reprendre ces chansons anciennes qui véhiculent des histoires de petites gens, qui parlent de situations anonymes qui nous concernent tous et qui ont voyagé de génération en génération. Ils s’inspirent également d’un répertoire de chansons engagées, protest songs, qui ont commencé à se transmettre dès les années 1970 avec le mouvement folk. Chansons composées par divers chanteurs et qui s’imposent comme autant d’invitations à prolonger ce mouvement, à se servir de la chanson comme d’un témoignage. Lankum s’en va alors explorer la tradition avec beaucoup de pertinence, sélectionnant les versions irlandaises d’anciennes ballades répandues en Europe, comme Henry my son  (version irlandaise de Lord Randall), fouillant le répertoire des Travellers, ces gens du voyage et des petits métiers itinérants de l’Irlande, souvent déconsidérés comme peuvent l’être les gitans en d’autres lieux.

Mais le groupe s’attelle aussi à la composition d’airs et de chansons et nous livre notamment une remarquable ballade intitulée Cold of Fire qui décrit les conditions de vie des nombreux exclus de Dublin. Ils rappellent volontiers une citation du chanteur dublinois Frank Harte: « ceux qui ont le pouvoir écrivent l’histoire, ceux qui souffrent écrivent des chansons ». Lankum nous convie à une visite inoubliable de l’Irlande à travers son destin, ses mythes, ses folies, ses espoirs, sa beauté farouche et sa sensualité sauvage.

 

La presse en parle :

"They do mark a turning point in folk… that authentic voice of the streets is back in a big way" Mark Radcliffe
"Anarchic, yet connected, rootsy and gutsy… I love their music, it is just so damn good!" Mike Harding
"The most convincing folk band to come out of Ireland in years" The Guardian
"The most exciting album of traditional Irish song in decades" TradConnect
"A sure contender for any Irish album of the year lists" Songlines
"A passionate, utterly engrossing album" fRoots

 

En collaboration avec Tom Sherlock

 

RÉFÉRENCES
Philharmonie - Paris (FRA), Edmonton Folk Music Festival (CAN), Electric Picnic - Stradbally Hall (IRL), Sidmouth folk festival (GBR), The Sage Gateshead - Newcastle (GBR), Cambridge Folk Festival (GBR), etc... 

Promotion Artiste

Demo Video